05 choses à savoir sur la messagerie camerounaise Dikalo

Dikalo. Si vous lisez ce nom pour la 1ere fois, voici cinq choses à savoir sur ce qui est tout simplement une application de messagerie camerounaise.

DIKALO a été créé par un jeune camerounais

Alain EKAMBI, 35 ans, est un ancien étudiant en génie informatique à l’Université Technique de Munich. Après ses études, il a pratiqué du basket professionnel avant de se lancer dans l’entrepreneuriat en 2014. Cette année-là, il co-crée Ahomé Innovation Technologies avec un ami. Depuis Janvier 2016, il s’est lancé dans la conception de Dikalo.

Un système de Messagerie pas comme les autres

Dikalo est un système de messagerie, un peu comme les internationaux Whatsapp, Facebook Messenger et Viber. La seule différence avec les autres messageries est que Dikalo fonctionne sans numéro de téléphone, sans email et sans identifiant social. Autrement dit, on n’a pas besoin de partager ses informations privées avant d’envoyer un message à une personne.

DIKALO, un nom d’origine camerounaise

Dikalo signifie « le message », ou « la nouvelle » en langue Douala du Cameroun. Le co-fondateur a trouvé que cela correspondait au projet de messagerie.

Une application pas comme les autres

L’avantage majeur de Dikalo par rapport aux autres applications est le contrôle total des données privées. Dikalo marche sans que l’on ait besoin de partager son numéro de téléphone, comme mentionné plus haut.

Chaque utilisateur dans Dikalo dispose d’un code personnel privé. C‘est grâce à ce code qu’on peut retrouver un ami sur Dikalo. Le code est temporaire et peut être supprimé quand on le souhaite. Il est aussi possible de donner accès à votre répertoire téléphonique à Dikalo. L‘application pourra ainsi vous aider à envoyer une demande d’amitié à vos contacts déjà présents sur la plateforme. Notez que l’accès au répertoire est purement volontaire et pas obligatoire comme sur les autres messageries.

Etre une référence dans quelques années

A court terme, Dikalo ambitionne de devenir une référence dans le monde de la messagerie et d’être aussi sollicité que les autres systèmes de messagerie. Pour son démarrage, Dikalo vise d’abord  le public africain. « Nous voulons faire de Dikalo la plate-forme de référence ou nous pouvons nous connecter et communiquer à notre façon. Et une fois les gens connectés, nous allons ajouter des services propres à notre contexte social sans attendre que les autres viennent le faire pour nous », confie Alain Ekambi.

Vous pouvez vous procurer l’application dès fin octobre sur Playstore et Appstore, mais aussi sur internet à l’adresse www.dklo.co.

MY HAIR DONE EVERYWHERE

x
Lire