Découvrez les lauréats de la PKFokam Awards for Science & Technology 2017

L’institut supérieur de formation PKFokam Institute of Excellence a dévoilé le 15 juin 2017 à son campus d’Emana à Yaoundé les lauréats de son concours PKFokam Awards for Science & Technology 2017. La remise des prix a été effectuée par le ministre de l’Enseignement supérieur, Jaques Fame Ndongo, qui a présidé la cérémonie fort courue ayant rassemblé plusieurs ministres, universitaires, étudiants et chercheurs africains.

La PKFokam Awards for Science & Technology est constituée de deux catégories : La première, la catégorie Meilleure recherche appliquée et innovation technologique qui récompense les solutions innovantes avec application immédiate qui auront un impact direct sur la vie des populations. Aucune limite d’âge n’était posée dans cette catégorie. Le lauréat bénéficie d’un montant de 10 millions F.CFA avec financement de son business plan. Tandis que le second prix gagne deux millions de F.CFA et bénéficie également du financement de son business plan.

L’heureux lauréat de cette catégorie est le Dr. Mahbou Somo Toukam Gabriel représentant de l’équipe de recherche du projet Igname. Un projet consistant à conserver plus longtemps les tubercules de l’igname jaune sucré confronté au phénomène de durcissement post-récolte et qui cause de grandes pertes aux producteurs. Le second prix de cette catégorie est attribué à Ngatchou Alban avec son projet de Système d’inspection et de tri des défauts qualités sur les grains alimentaires par vision industrielle. Un projet qui vise à améliorer la qualité du conditionnement des produits alimentaires ou des semences par le respect des normes internationales.

La deuxième, la catégorie Meilleur projet d’entreprise réalisable primant l’esprit d’initiative des jeunes africains qui se sont lancés dans la création d’entreprise. Cette catégorie s’adressait à toute personne âgée de 40 ans au plus à la date du concours et ayant monté un business plan. Comme pour la première catégorie, le lauréat bénéficie d’un montant de 10 millions F.CFA avec financement de son business plan et le vice-lauréat reçoit deux millions de F.CFA en plus du financement de son business plan.

Des engrais et pesticides bio…

Ici, c’est le projet Global Biotek qui a retenu l’attention du jury international composé d’enseignants, chercheurs et capitaines d’industrie de différentes nationalités africaines. Ce projet, porté par l’ingénieur microbiologiste de nationalité togolaise Amoussou Gaffan Ayewode, consiste à produire et commercialiser auprès des agriculteurs (qui utilisent abusivement des pesticides et engrais chimiques ayant des risques sur la croissance, la santé et l’environnement) des biopesticides à base de microorganismes présents dans la nature en particulier de Trichoderma, un mycoparasite qui s’attaque aux maladies telles que le fusarium, le pythium, le rhizotonia, le botrytis… Des maladies qui détruisent les racines et les parties aériennes des cultures.

Le vice-lauréat de cette catégorie qui reçoit deux millions de F.CFA en plus du financement de son business plan est le Camerounais Olivier Miantsia Fokam qui ambitionne de créer un rucher de 1 000 ruches dans les monts Manengouba et ses environs dans le département du Moungo dans la région du Littoral. Ceci afin de produire une quantité suffisante de miel pour les populations camerounaises. Selon ses prévisions, seulement avec 500 ruches, il pourra déjà produire 13 500 litres de miel par an. Le litre du miel étant estimé à 3 000 F.Cfa, il s’attend à 40 500 000 F.Cfa par an.

Par ailleurs, une troisième catégorie a été ajoutée. Un prix spécial du jury récompensant la meilleure trouvaille technologique qui aide les communautés. Le prix est baptisé le Community Promotion Excellence Awards et chacun peut nominer un projet ou une invention. La catégorie ne fait pas donc pas l’objet d’une compétition. Ce prix a été remis au Camerounais M. Jean Nke, expert mécanicien, concepteur de plusieurs machines et vivant dans la localité d’Obala dans la région du Centre au Cameroun. Ce dernier est primé parce qu’il a développé une machine aidant à la transformation du cacao.  Il gagne un prix et une récompense de trois millions de francs Cfa.

© TIC Magazine