Livres scolaires 2017 : les prix restent inchangés

C’est le principal message qui ressort du Forum national des éditeurs et libraires du Cameroun, tenu le 17 août dernier à Yaoundé. Le ministre camerounais du commerce a apporté solennellement la précision afin que nul n’en ignore.

La rentrée scolaire 2017/2018 est fixée au lundi 04 septembre 2017, selon le calendrier conjoint publié par les ministères en charge de l’éducation de base et secondaire. C’est l’occasion pour les parents donc de serrer la ceinture, pour satisfaire à la difficile équation du livre scolaire.

C’est pour tenter de répondre aux préoccupations de cet ordre, que depuis trois ans, les éditeurs, les libraires et le gouvernement, s’associent autour d’un forum. Cette rencontre vise à mettre en contact les acteurs de la chaine du livre et le public. Comme pour les éditions précédentes, il était entre autres question d’évaluer le poids du cartable de l’enfant et cela, avant l’imminente entrée en vigueur de la décision ministérielle exigeant « une réduction à 03 livres au maximum pour chaque matière ».

En présence du ministre camerounais du commerce Magloire Mbarga Atangana, du Pr Jean-Tabi Manga, président de la Commission nationale d’agrément du manuel scolaire et didactique, et de plusieurs professionnels du secteur à l’exemple de Rogers Nforgwei, président de l’Anelcam (Association Nationale des Editeurs du Livre du Cameroun), le ton de la rencontre était de rassurer les parents quant à la disponibilité des livres.

Le Ministre du Commerce a tenu à réitérer que les manuels scolaires et les prix pour cette année restaient inchangés. Il en appelle donc à la vigilance des parents et à la bonne foi des vendeurs.

En attendant les agents de contrôle de prix sur le terrain dans les jours à venir, nous avons constaté que les étagères des librairies de Yaoundé, restaient encore bien chargées. On espère vivement que les parents lèveront le pas très bientôt pour se procurer les livres (non contrefaits) pour leurs enfants.

Rappelons pour terminer que le livre favorise l’accès à l’éducation, à la culture et est un important vecteur de développement. Il faut l’avoir et en prendre soin.

MY HAIR DONE EVERYWHERE

x
Lire