Save Our Agriculture, la startup qui transforme les consommateurs en producteurs

Imaginez-vous en train d’élever des poissons et cultiver des tomates dans votre appartement. Surréaliste n’est-ce pas ? Et pourtant, cela est possible grâce à l’aquaponie. Contraction d’aquaculture (élevage de poissons) et d’hydroponie (culture des végétaux hors sol), l’aquaponie est une technologie de culture qui permet la symbiose entre végétaux, poissons et bactéries.  Les poissons élevés dans une cuve inférieure produisent des engrais pour une mini plantation située dans une cuve supérieure. L’aquaponie est devenue un véritable phénomène mondial qui touche aussi le Cameroun.

Avec plus de la moitié de la population camerounaise  vivant en zone urbaine, l’aquaponie est devenue un moyen d’autoproduction d’aliments bio à des coûts très réduits. Une idée fascinante qui a séduit la start-up Camerounaise « Save Our Agriculture », qui en a fait son créneau. Depuis deux ans, elle fabrique des kits aquaponiques à destination des particuliers et des entreprises. « Nos kits coûtent entre 80.000 et 250 000 francs CFA », a confié Flavien KOUATCHA, l’un des fondateurs de la start-up au journal Le Monde en décembre 2016.

Cet électronicien en plongée s’est associé à Leslie TIPA pour créer « Save Our Agriculture ». « Nous avons constaté une insuffisance et la cherté des moyens logistiques pour relier les exploitations rurales aux marchés urbains.  La solution de produire soi-même en ville a sonné comme une évidence », a également révélé Flavien KOUATCHA au webzine startup.info.  Une intuition qui a porté des fruits. La petite entreprise est de plus en plus sollicitée et a remporté le prix de champion digital de l’agriculture à l’Africa4Tech le 4 novembre 2016 à Marrakech, au Maroc. Flavien KOUATCHA a été sélectionné au programme Young African Leadership Initiative (YALI) 2017 qui forme des leaders africains âgés entre 25 et 35 ans aux États-Unis. Une marque de reconnaissance pour ce jeune  qui a à cœur de  moderniser l’agriculture de son pays.