L’économie numérique expliquée en quelques mots…

Aujourd’hui, l’on entend beaucoup parler d’économie numérique. De quoi s’agit-il au juste ? Quels en sont les enjeux et perspectives pour les pays africains ? Le concept expliqué en quelques mots.

Économie numérique en bref

Commençons par une définition simpliste : l’économie numérique représente aujourd’hui, l’ensemble des secteurs basés sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en usages et en productions. Nous avons entre autres, des vêtements, les banques, services en ligne, les télécommunications, les médias, les administrations, les assurances, l’internet, les biens culturels…

De cette description, on peut en déduire deux grands acteurs privilégiés : les producteurs (qui produisent) et les consommateurs (qui consomment).

Les producteurs : ils représentent spécifiquement une ressource humaine chargée de mettre en relief les solutions numériques des entreprises productrices. C’est ainsi, qu’elles peuvent créer des applications mobiles, des services interactifs, des sites web, etc.

Les consommateurs : comme le nom l’indique, ils consomment les produits parvenus à eux. Pratiquement toutes les couches de la société, en sont concernées. Chacun devient donc acteur de l’économie numérique nationale. Qu’il s’agisse des banques et assurances qui proposent des solutions interactives efficaces et à distance, pour faciliter l’emprunt au crédit et le transfert de fonds. Des entreprises, qui disposent pour la plupart, d’un espace web conséquent et d’une application mobile associée : L’intérêt recherché étant le gain en en publicité et en productivité. L’autre tranche consommatrice de ces services numériques, reste les particuliers : ils représentent les ménages et sont généralement les inconditionnels de réseaux (et médias) sociaux. C’est vous, c’est nous…

Quelques enjeux de l’économie numérique

- Les incidences économiques et sociales de l’information et de la communication ;

- La modernisation des administrations et des entreprises ;

- Une familiarité plus assumée avec les outils et services des TIC ;

- La création de nouvelles solutions efficaces pour le citoyen lambda : l’é-santé, l’e-éducation, etc.

- Des vagues de liberté d’expression et de socialisation qu’offre le web 2.0 ;

Quelques perspectives proches pour l’économie numérique

- Réfléchir à de meilleures solutions (surtout dans les pays du Sud), pour protéger les œuvres soit par des brevets ou le droit d’auteur ;

- Une meilleure valorisation des ressources locales (il faut favoriser les startups nationales et accompagner celles qui émergent) ;

- Réfléchir également à des solutions pour garantir la confidentialité des données recueillies sur les usagers (consommateurs) ;

- Éduquer les consommateurs à l’usage des médias (et réseaux) sociaux aujourd’hui (à travers des livres, du cinéma, ateliers, etc.) ;

- Une meilleure valorisation du secteur des petites et moyennes entreprises (PME) ;

- Un renforcement global des liens sociaux entre (et dans) les communautés ;

En définitive donc…

On retient que l’économie numérique est un grand secteur dont les acteurs se recrutent à tous les niveaux des couches sociales. Et enfin, que même si ces outils et services offrent de solutions admirables et parfois féeriques, la prudence reste de mise surtout avec l’altruisme de pirates et autres vendeurs d’illusions.

MY HAIR DONE EVERYWHERE

x
Lire