« Le conseil permet aux entreprises d'être plus compétitives » - Laeticia Balou

Leading Businesses Global Consulting, en abrégé LBGC, est un cabinet conseil en Stratégie, Management et Organisation dans les domaines de la finance, du marketing, des ressources humaines et la relation clients. Crée par Laeticia Balou, jeune Camerouno-Congolaise, LGBC ambitionne de se construire une place de choix sur le marché de l'accompagnement d'entreprises au Cameroun. Quels sont les contours de l'activité de ce cabinet et en quoi est-il essentiel pour nos PME ? Réponses avec Laeticia Balou qui a accepté de répondre aux questions de notre équipe.

Starter Team : Nous savons déjà que LB Global Consulting est un cabinet de conseil en stratégie, management et organisation. Mais qui est derrière Leading Businesses Global Consulting ?


Laeticia Balou : Née et grandi au Cameroun de parents Camerounais et Congolais, je me nomme Laeticia BALOU. J'ai effectué l'essentiel de mon cursus scolaire au Cameroun où j'ai  pu obtenir un « GCE Advance Level » (en français l'équivalent d'un Baccalauréat D) au Lycée Bilingue d’Application de Yaoundé. Juste après, je suis allée au Congo où j'ai obtenu un BTS et une Licence Professionnelle en Banque Monnaie et Finance à l’Institut de Haute Etudes de Management à Brazzaville. Je me suis également rendue au Sénégal où j'ai obtenu un Master 2 en Banque et Ingénierie Financière à l'Institut Africain de Management de Dakar. Comptez aussi un sejour en France sanctionné par un MBA FINANCE à INSEEC Paris.

ST : Globe Trotteuse donc ! De tous les secteurs qui offrent des opportunités d’affaires au Cameroun,  pourquoi avoir choisi de vous positionner sur le marché du conseil ?

LB : Parfois il suffit d’une phrase pour changer le monde. Le conseil est vital au développement. Dans mon parcours, j’ai eu des personnes qui m’ont vraiment soutenu et qui me donnaient des conseils qui m’ont permis d’être ce que je suis aujourd’hui. Le Conseil permet aux entreprises d’être plus compétitives, d’améliorer leurs performances, de se développer et par conséquent de créer des emplois, et d’améliorer les conditions de vies des citoyens.

ST : LBGC possède des desks au Congo Brazzaville et en France, comment vous organisez- vous pour manager à distance ces 03 pôles ?

LB : Ma stratégie est simple, avoir une bonne équipe sur laquelle s’appuyer, pouvoir déléguer et responsabiliser mon équipe. Donc pour moi, c’est essentiel d’être entouré de personnes dynamiques, enthousiastes, travailleuses et responsables. Place à l'innovation et à la créativité.

ST : S’il vous était demandé la plus-value qu’offre le cabinet dont vous avez la charge, face à tous les autres cabinets existants... Que diriez-vous ?

LB : Le Conseil c’est bien mais à quoi servirai-t-il si vous ne savez pas le mettre en pratique ? La particularité de notre service est justement située à ce niveau. Nous allons au-delà du conseil classique, nous sommes la carte qui vous guide durant tout votre parcours. C’est pour cette raison que dans la culture de notre entreprise nous ne parlons jamais de clients mais plutôt de partenaires. Il ne s’agit pas d’un contrat de vente mais d’un partenariat à long terme dans lequel nous accompagnons nos partenaires dans chaque étape de leur développement.

Je dirais que nous apportons une plus-value à travers le suivi dans l’implémentation des recommandations que nous formulons pour nos partenaires.  Nous leurs apportons des solutions sur mesure et nous les accompagnons durant tout le processus.

ST : Après avoir déjà travaillé certainement avec quelques entreprises camerounaises comme clients, quelles particularités qui leur sont propres avez-vous constaté et comment LBGC gère-t-il cela ?

LB : Il faut déjà savoir que comparé à l’occident, tout est à faire dans notre pays mais nous n’avons absolument rien à envier aux autres. Le Cameroun est un pays extrêmement riche. Il s’agit ici d’une richesse matérielle : les terres, les mines et toutes les différentes niches potentielles de création de valeur découlant du fait que c’est un pays en « chantier ». Mais nous allons aussi et surtout parler d’une richesse intellectuelle, le savoir, le savoir-faire et le savoir-être.

Partout dans le monde nous trouvons des Camerounais brillants et excellents dans tout ce qu’ils entreprennent. Le problème majeur de nos entreprises se situe au niveau de la culture de l’excellence. La plupart des entreprises, entrepreneurs et même les employés se contentent de livrer en moyenne 50% de leur potentiel et sont généralement satisfaits de ce résultat pourtant ils pourraient aller jusqu’à 100%. Nous nous rendons compte que certaines entreprises ne mesurent pas leur potentiel de création de richesses et n'optimisent pas l'utilisation de leur ressources, ceci dû à un manque d'organisation et de structuration clairement définie au sein de leur entreprise. Pour y remédier, nous avons trouvé deux solutions principales. Il faudrait qu’en interne nous cultivions cette passion de l’excellence, pourvoir aller au-delà des attentes des partenaires, et c’est cette promesse que LBGC fait à tous ses partenaires. Nous allons toujours au-delà de vos espérances. D’autre part, nous devons apprendre à faire appel à des conseillers externes plus souvent dans la gestion quotidienne de nos activités. Ceci permet de faire un point sur les réalisations à un moment donné, d’avoir un avis externe et parfois une vision nouvelle, et surtout de repartir du bon pied.

Nous invitons les entreprises, les entrepreneurs et les porteurs de projet à se rapprocher de notre cabinet afin que nous les aidions à améliorer ces points.

ST : L’un des sujets brulants actuellement au Cameroun concerne l’organisation de la CAN 2016 dans notre pays et plus tard en 2019. Quelques grands groupes internationaux seraient d'ailleurs en train de s’installer au Cameroun, etc. En tant qu’accompagnateur d’entreprises, avez-vous prévu des mesures particulières pour que LBGC profite de quelques parts de marché ?

LB : Effectivement nous avons pris certaines dispositions pour l’occasion. Tout d’abord, nous cherchons à optimiser notre visibilité au niveau nationale, chercher ces entreprises qui auraient eu des marchés de sous-traitance dans l'organisation de l’évènement pour leur proposer nos services. Nous avons également pensé aux entreprises dans le secteur du tourisme qui pourraient être des cibles potentiels notamment dans la gestion de leur personnel en passant par des formations dans la relation client et même dans l’élaboration d'une stratégie commerciale pour attirer plus de clients.

ST : Merci Laeticia !

Jeunesse, dynamisme, travail, responsabilité, vision sont autant d'éléments à retenir de cet échange avec la promotrice de LB Global Consulting. Pour précision, le cabinet offre son expertise en Finances : analyse financière, gestion de trésorerie, ingénierie financière, audit et contrôle interne ; Relations clients avec entre autres le développement de l’offre, la conquête des clients, la fidélisation et la rentabilisation des clients ; Ressources humaines : stratégie de gestion des ressources humaines, organisation et politique des ressources humaines, le management des ressources humaines ; et enfin, la Communication et le Marketing : stratégie marketing et commerciale, gestion de la marque, notoriété et image de l’entreprise, optimisation de la visibilité, etc.

Contactez les à lbgc@lbglobal-consulting.com

Starter Mag recherche des contributeurs