05 questions à Olivier Madiba, fondateur de Kiro’o Games

  1. En rapport avec l’idée de création d’un jeu vidéo, pourquoi avoir choisi de rester au Cameroun ?

Premièrement parce que j’aime mon pays ; et puis ensuite c’est moins couteux de faire un jeu vidéo ici qu’ailleurs.

  1. Pensez-vous étendre vos activités hors du Cameroun ?

C’est prévu depuis dans le plan d’expansion de Kiro’o Games. « KirooRebuntu » déjà est une marque de l’expansion de nos activités. Nous projetons de créer et gérer une communauté de 18.7 millions d’utilisateurs de nos services et nous comptons nous établir dans 12 pays de l’Afrique subsaharienne.

  1. Quelle est votre devise personnelle ?

« Etre réaliste c’est trouver un moyen rationnel d’atteindre son utopie. »

  1. Le rêve d’Olivier Madiba ?

Mon rêve serait d’arriver à exploiter le maximum de mon potentiel avant de mourir et d’inspirer le maximum de gens à exploiter le leur. Je rêve d’un monde où l’humanité se concentre sur ses défis plutôt que de chercher l’argent pour les réaliser. Je trouve qu’il est très « con » par exemple que celui qui veut trouver la formule pour changer de l’eau de mer en eau potable et reboiser le désert, plutôt que de se concentrer pour créer ça, soit en train de se battre pour chercher l’argent pour le faire. Idem pour le remède du Sida et autres. J’aimerai participer à une humanité qui a dépassé ce stade de « bêtises collectives ».

  1. Qui est votre modèle dans la vie ? Pour quelles raisons ?

J’en ai plusieurs qui se combinent. Si je devais citer, je commencerai par :

Thomas Sankara, pour la nécessité de se forger soi-même. Quand on lit son histoire on se rend compte qu’il s’est forgé pour son rôle et en plus il avait l’amour des siens.

Nelson Mandela pour la force et la sagesse de penser à l’intérêt commun, même de ceux qui vous nuisent. Je trouve que c’est de la grandeur Africaine. Certains y verront de la gentillesse, de la naïveté mais je crois que c’est ça qui nous rend humain et noble. Je trouve que l’être africain est très noble.

Paul Kagame qui m’inspire beaucoup sur le pragmatisme qu’il faut pour éloigner les négatifs quand on veut bâtir une nation.

Jack Ma et Philip Knight parce que j’aime le fait qu’ils n’acceptent aucune réalité. Ils ont réussi à forger leurs réalités avec les outils de bord.

Olivier MADIBA est un entrepreneur camerounais. C’est le promoteur de Kiro’o Games, le studio qui a lancé l’un des premiers jeux vidéo camerounais : Aurion.