Steve Etoundi Oyono : « Je suis un ninja de la propreté »

Le marché de l’automobile dans le monde se définit à bien plus que la vente de véhicules. Il existe un marché secondaire qui comprend divers services tels que l’entretien, la réparation et la maintenance. Selon un média américain, le marché mondial des services de réparation et d’entretien automobile est en plein essor, et s’élèverait à 479,3 milliards de dollars américains environ. Il devrait augmenter de 5,8% pour dépasser 840,9 milliards dans la décennie à venir.

Au Cameroun, plusieurs entrepreneurs se sont positionnés sur la niche de l’entretien, plus précisément de la propreté du véhicule. Le phénomène se manifeste par la création de stations de lavage, encore appelées carwash ou laveries auto, qui sont abondamment fréquentées par les taxis et les véhicules personnels.

Les joies du carwash camerounais

De manière générale, la station de lavage est cet endroit souvent situé au bord de la route, dans lequel on va non seulement pour nettoyer son véhicule, mais aussi pour manger, boire et socialiser. Il y en a des milliers en Afrique et la plupart sont pleins à craquer les week-ends. Gare donc aux files d’attente ! Faire nettoyer sa voiture, ce serait la tâche la plus importante de la journée du dimanche pour l’homme véhiculé, après avoir pris son petit-déjeuner et avant d’aller se coiffer.

Pour finir, la coupe de cheveux effectuée, la voiture propre et le ventre plein, le week-end terminé, l’on peut rentrer chez soi et estimer qu’on est prêt pour sa nouvelle semaine. Pour aller un peu plus loin sur ce thème, le magazine HAR News a rencontré le jeune créateur d’un carwash situé dans la ville de Yaoundé, plus précisément à Mini Prix Bastos. Meet Steve Etoundi Oyono.

HAR News : En quelques mots, qui est Steve ?

Steve : Mon nom est Oyono Etoundi Steve. Je suis un camerounais, et le jeune PDG de Mr Propre. Les gens ont tendance à résumer l’entreprise que j’ai créée à une laverie. En réalité il s’agit d’une structure qui fait dans l’entretien et le nettoyage industriel, et qui comporte aussi une laverie dans son offre.

HAR News : Bien, parlons donc de Mr Propre. Pourquoi cela et pas autre chose ? Qu’est ce qui a fait naitre cette idée et favorisé cet investissement ?

Steve : La première chose qui me vient à l’esprit c’est la passion. Je suis passionné par l’esthétique, ou mieux, disons que depuis l’enfance j’ai toujours été fasciné par les choses belles et propres. Il y a même une petite anecdote qui dit que je suis né avec un mouchoir en papier dans la main (rires). Et puis j’ai constaté qu’en général les laveurs, les coiffeurs, les chauffeurs de taxi, bref les camerounais qui font ce type de métiers ne se prennent pas suffisamment au sérieux. Avec mon équipe, nous nous sommes dits : « Pourquoi ne pas professionnaliser ça et en montrer un autre visage » ? Aujourd’hui, Mr Propre est une entreprise qui emploie 11 personnes.

HAR News : Peut-on avoir une petite revue des services proposés par Mr Propre ?

Steve : Globalement, c’est une société d’entretien qui a pris le soin de se spécialiser dans à peu près tout ce qui nécessite de la propreté. On va du nettoyage de bâtiments, de bureaux, d’appartements au nettoyage de meubles, de parquets, de grandes vitrines et bien sûr, de véhicules. En ce qui concerne la laverie en elle-même, les clients ont le choix entre le lavage à haute pression (karcher), le détartrage de phares, la rénovation de peinture si elle est terne ou en cas de rayures, l’aspiration pour l’intérieur des véhicules, le lustrage des tableaux de bord et des habitacles, l’entretien des sièges qu’ils soient en cuir ou en tissu, le lavage de moteurs et même à sec si nécessaire, la rénovation de jantes et de pneus.

HAR News : C’est une sacrée palette de services en effet, pour un intervalle de prix qui se situe entre 3000 F et 35 000 F d’après ce que nous avons pu apprendre. Mr Propre c’est donc un positionnement de luxe ? Est-ce que le propriétaire de véhicule lambda peut aspirer à l’utilisation de vos services ?

Steve : Avant de concevoir notre offre, nous avons étudié pas mal de carwash de la ville de Yaoundé. Les clients comme les taxis et mototaxi ont déjà leur marché. Ils ne cherchent pas forcément la propreté optimale mais un service rapide. Nous par contre, avons effectivement fait le choix de nous adresser à une clientèle qui veut rouler dans un véhicule irréprochable et confortable, et qui peut se permettre d’attendre et de payer pour ça. Les personnes qui viennent chez Mr Propre sont celles qui ne souhaitent pas un service express, où certaines laveries font avec les moyens de bord et utilisent de l’eau de marécage ou petits cours d’eau urbains. Sachant que cela abime la peinture avec le temps, sans compter les limites d’hygiène que ça comporte. C’était juste un exemple.

Et puis il faut savoir que je suis moi-même un grand consommateur de ce service depuis plus de 15 ans. Je faisais laver ma voiture en moyenne deux fois par jour, matin et soir. J’ai eu le temps de remarquer l’absence de soin et de finesse dans la plupart des laveries. Elles misent sur la rapidité pour prendre le plus grand nombre de clients. Nos prix sont un peu plus élevés afin que ce problème n’existe plus.

HAR News : Ailleurs, l’esprit du carwash c’est d’avoir un service complet où l’on peut laver sa voiture, boire un verre, manger, le tout au même endroit. Certains carwash ont même des salons de coiffure, etc. Comment est-ce que Mr Propre, lui, agrémente son offre ?

Steve : C’est drôle que vous en parliez parce que récemment, on a ouvert un espace baptisé Boiserie Mr Propre. Climatisé et bien équipé, nos clients y consomment des grands crus, du whisky d’un âge respectable, etc. Il y a même un bar à cigare. Pour les clients qui n’aiment pas cette ambiance, nous avons aménagé un petit espace en extérieur avec vue sur le carwash et rafraichissements à disposition. D’autres choses se préparent !

HAR News : En dehors d’être Mister Clean, qui êtes-vous d’autre ? Celui que le public ne connait pas.

Retrouvez la suite de cette interview dans l’édition de septembre de HAR News, disponible ici.

x
Lire