Yannick NJIKE et l’APES s’engagent à redonner le sourire aux petits orphelins

Le milieu associatif camerounais compose avec un nouveau membre. Sous l’impulsion du jeune étudiant camerounais Yannick NJIKE, l'Association pour la Promotion de l’Éducation et la Santé (APES) est née courant 2016. Organisation à caractère non lucratif, elle a pour but de donner des chances égales aux démunis en stimulant leur éducation et leur créativité.

APES : quelle vision ?

Les enfants sont le fer de lance du développement socio-économique de chaque nation. Instruire & offrir des conditions sanitaires adéquates sont des moyens importants défendus par l’APES, pour aider les enfants désavantagés et contribuer au développement socio-économique d’une communauté, d’un pays, du monde. APES se veut aussi être une opportunité pour toute autre personne qui, de près ou de loin, porte une certaine complaisance pour les personnes frustrées.

Les orphelins qui vivent dans la précarité font partie d’un grand nombre de la population du monde qui a un accès très limité aux hôpitaux et aux écoles. Comment l’économie du Cameroun en particulier, et de l’Afrique en général grandirait si les jeunes ne reçoivent pas un Apprentissage fréquent, une Pédagogie continue, un Enseignement social et une Santé de base ? Telle est la question essentielle qui a convaincu le fondateur l’APES de monter un projet humanitaire. 07 années de réflexion plus tard, ses idées se sont converties en actions avec la création de l’APES.

Ainsi, le 18 Décembre 2015, la 1ère Assemblée Générale constitutive de l’APES est ouverte, composée de personnes partageant la vision de l’association. L’année suivante, elle passe l’étape de légalisation.

2017 : année du lancement officiel

L’APES prévoit de lancer de manière officielle ses activités en janvier 2017. Le plan d’action en gestation consiste en la visite trimestrielle d’un orphelinat choisi par son Assemblée Générale, plus précisément pendant les congés de classe et les grandes vacances. Ce rythme permettra à l’association d’avoir un peu plus de temps pour réaliser toutes ses activités le jour de chaque descente. Parlant de ces activités justement, APES a dans son cahier de charges :

  • Établissement d’un système pédagogique personnalisé aux besoins scolaires de chaque orphelin ;
  • Organisation des actions extracurriculaires à l’instar des causeries éducatives ;
  • Organisation d’événements sportifs et socio-culturels.

Par ailleurs, APES Santé met en œuvre un suivi médical individuel de chaque orphelin basé sur la prévention, et des mesures environnementales salubres telles que l’assainissement de l’orphelinat.

Légende :</u></em> Yannick NJIKE, fondateur APES
Légende : Yannick NJIKE, fondateur APES

Un suivi sur mesure pour chaque orphelin

S’exprimant sur ce qui fera la particularité de l’action de l’APES, Yannick NJIKE nous a confié : « APES compte se démarquer des autres associations grâce à son plan d’activités original établi aux besoins individuels de chaque orphelin. L’association va travailler avec un seul orphelinat sur une période de deux ans. Cette initiative est adoptée dans le but d’offrir un suivi individualisé à chaque orphelin afin d’améliorer leurs situations Scolaires, Personnelles, Environnementales et Sanitaires avant que l’association ne se sépare de l’orphelinat ».

Par ailleurs, sur la question de la transparence financière qui fait défaut chez de nombreuses associations, le Président rassure : « L’Intégrité est l’une de nos valeurs fondamentales. La preuve ? Notre système de gestion de fonds. Un compte bancaire sera ouvert à cet effet et les relevés de compte seront mis à la disposition exclusive de tous les membres de l’association. De cette manière, nous pourrons promouvoir la clairvoyance et la transparence des Finances de l'association. »

En attendant 2017,  année pour laquelle sont prévues ces réalisations, l’Association s’escrime à construire sa communauté de membres. Si vous souhaitez rejoindre le mouvement, retrouvez APES sur leur page Facebook.